Depuis 2009, les collaborations avec les Instituts Français de Marrakech, de Fès et la Galerie 127 à Marrakech, m'ont permis de réaliser mon projet Le Voile Essentiel. Ce projet itinérant consiste en un travail photographique et artistique sur l'esthétique du voile et du drapé en relation avec le corps. Mon travail est une mise en rapport visuelle des significations diverses qu'induit le port universel du drapé et du voile dans notre monde contemporain. Le Voile Essentiel est inspiré de l'oeuvre photographique du psychiatre Gaëtan Gatian de Clérambault (1872-1934). Passionné de draperie il a photographié au Maroc entre 1917 et 1920 les différentes manières de porter le voile.


Le travail photographique que j'ai entamé au Maroc est un projet d'envergure qui tisse un lien entre des mondes variés par le biais de l'interprétation artistique. Il porte sur les costumes de mariage, les événements variés allant du rituel à la vie quotidienne, concernant les diverses régions du pays, se déployant des villes impériales jusqu'au désert de Drâa, passant par le littoral ainsi que les montagnes de l'Atlas. Cette interprétation photographique se situe par-delà l'étude purement ethnographique. Donner à voir de façon personnelle les diverses manières dont le voile est porté au Maroc de nos jours me permet d'en exprimer une vision artistique singulière. Mettant en avant l'écriture photographique au travers de laquelle je me définis, je reste en même temps fidèle à la réalité qui se présente devant mon objectif.


Chaque résidence est accompagnée d'une exposition composée d'une série de photographies ainsi que d'une installation. Mon intention est de donner à ce projet une approche artistique plurielle. Chaque installation consistera, selon la cohérence et les besoins du projet, en une interaction avec les diverses strates de la culture et de l'artisanat marocains. Ainsi, une grande place sera faite à la fabrication des tissus, donc aux couturiers, tisserands et brodeurs...


Les produits fabriqués sur place comme le henné, les pigments de couleur issus des minéraux trouvés au Maroc, les miroirs de hammam, pourront également être utilisés selon la nature de l'installation. Ce procédé induit une mise en relation et un échange avec les artisans locaux qui de ce fait participent de manière active et impliquée à l'élaboration du projet artistique.

LE VOILE ESSENTIEL

Texte de Diana Lui

DIANA LUI


Veil 7

Tirage argentique papier baryté

de 20 x 25 à 120 x 150 cm

Edition limitée

© Galerie 127. 2006–2013

Diana Lui